Mieux lire au collège

Lorsque je suis arrivée en SEGPA, j’ai entamé sagement le programme du cycle 3 en français, en enchaînant traditionnellement les activités de lecture/compréhension et d’étude de la langue. Les élèves faisaient le travail demandé mais très peu de progrès.

Et puis, un jour lors d’une animation pédagogique, une formatrice, Valérie Vilmain, nous a présenté le travail qu’elle menait avec ses élèves autour du « réapprentissage » de la lecture. Elle présentait également des statistiques des résultats obtenus en lecture par des élèves de 6ème ordinaire… résultats très surprenants ! Puisque nombre d’élèves testés étaient en grande difficulté de lecture voire non-lecteurs…

Rentrée dans ma classe j’ai voulu tester mes élèves en lecture et… les bras m’en sont tombés ! Il était normal que mes élèves ne fassent pas de progrès en lecture et en écriture puisque la majorité ne maîtrisaient pas le décodage. Bien sûr auparavant, j’étais consciente que leur lecture était lente et peu maîtrisée mais je ne pensais pas qu’il était absolument indispensable de retravailler avec eux la maîtrise du code. Appliquant les conseils dispensés lors de la formation, les progrès des élèves ont été rapides et impressionnants. Ils ont repris confiance en eux en pouvant arrêter de faire « semblant » de savoir lire et en sachant que leur difficulté majeure allait être « traitée ».

Aujourd’hui, la maîtrise de la lecture est un axe prioritaire de mon travail en SEGPA, mais j’interviens également auprès des élèves de 6ème ordinaire, qui ont plus que besoin de ces ateliers de lecture et qui y adhèrent totalement.

L’organisation des séances de « réapprentissage » de la lecture :

  • Phase d’évaluation :

J’utilise les évaluations proposées par le laboratoire de recherche « cognisciences » (test ROC). Ces évaluations ont l’avantage de pouvoir être passées en classe entière et d’évaluer rapidement le niveaux de lecture des élèves.

roc

Pour les élèves diagnostiqués suite au test en grande difficulté de lecture, je complète cette évaluation avec des exercices de déchiffrages de pseudo-mots pour savoir quels sont les principaux graphèmes qui ne sont pas maîtrisés.

– la fiche élève et le suivi enseignant :

pseudo_mots          suivi_pseudo_mots

Suite à cette phase d’évaluation, je prends le temps de discuter avec chaque élève de son rapport avec la lecture. On se rend compte que les élèves sont très conscients de leurs difficultés et mettent en place de stratégie de contournement pour « esquiver » la lecture.

Ici, une fiche de recueil des motivations pour participer aux atelier de lecture.

motivation

  • Phase d’entraînement :

Lors des séances de lecture, il est conseillé de travailler simultanément le décodage et l’encodage.

– Le travail de la fluidité

Je choisis des textes courts (Nouvelles de Friot par exemple) ou des extraits de texte que nous sommes entrain d’étudier. Très bon conseil de la formatrice, ne pas lire la fin de l’histoire comme cela les élèves peuvent être tentés d’emprunter le roman pour en connaître la suite.

Lorsque nous travaillons la fluence, nous ne nous focalisons pas uniquement sur la rapidité. Je lis une première fois le texte puis nous travaillons oralement la compréhension globale. Je demande aux élèves ensuite de chercher les mots qu’ils n’ont pas compris puis nous les expliquons. Nous travaillons ensuite plusieurs stratégies de lecture : la lecture par groupes de sens, le rôle de la ponctuation… Puis les élèves lisent le texte chacun leur tour pendant 1 minute et nous notons le score obtenu (MCLM (mots corrects lus par minute) = ML (mots lus) – erreurs) sur un diagramme.

diagramme.PNG

– Le travail des correspondances grapho-phonétiques

Une fois les graphèmes non-maîtrisés relevés, je propose différents ateliers et exercices aux élèves pour les retravailler.

– Le travail de l’encodage

En parallèle, nous travaillons l’encodage en utilisant des dictées muettes, le site « orthophore » ainsi qu’un jeu inspiré du Kaleïdos que j’ai fabriqué.

Dictées muettes par son                 orthophore.PNG

dés_kaleidos                                            Image result for kaleidos

Dans le jeu traditionnel, il faut trouver le mot commençant par une lettre donnée, dans la version que je propose à mes élèves, il faut trouver des mots qui contiennent un des sons complexes travaillés (désigné par le lancé de dé). 

J’ai également créé une application (en cours de construction) qui permet aux élèves de s’entraîner en dehors de la classe.

lecture.PNG

Publié par

Enseignante en SEGPA depuis quelques années, je partage ici le fruit de mon travail et de mes réflexions pédagogiques.

2 commentaires sur « Mieux lire au collège »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s