Enseigner en classe flexible – Anne Larcher, Evie Laversanne, Adeline Michel, Aurélia Onyszko Leclaire, Séverine Walker

Aujourd’hui, un petit compte-rendu de lecture d’un livre qui a suscité chez moi beaucoup de réflexions, « Enseigner en classe flexible – cycle 2 et cycle 3″d’Anne Larcher, Evie Laversanne, Adeline Michel, Aurélia Onyszko Leclaire et Séverine Walker.

  • Pourquoi lire un livre destiné aux collègues de l’élémentaire lorsque l’on travaille en SEGPA ?

Certes, lorsque l’on travaille en SEGPA, on a un grand pied dans le secondaire mais notre côté PE reste et demeurera toujours. Outre les vannes des collègues que je plussoie systématiquement :  » Des trucs plastifiés ? ça doit être à Cécile ! » « Tu ne serais pas une représentante infiltrée des catalogues Pichon ? » « Pourquoi tu nous demandes de te garder les boîtes de mouchoirs vides ?? », je pense que cette double-approche est extrêmement intéressante. On s’enrichit mutuellement de nos pratiques et c’est aussi ce que j’aime au collège.

Bref, revenons-en à ce bel ouvrage ! Depuis plusieurs mois, je suis le travail de 3 des auteurs de ce livre via leurs blogs Maitresse Aurel, Maitress Sev, Un tour en ULIS. Je suis tombée par hasard sur leur travail, et il a été pour moi une grande source d’inspiration. Les idées fourmillent et sont facilement adaptables pour nos grands dadais. Allez y faire un tour, vous ne serez pas déçus !

  • On y trouve quoi dans ce livre ?

Plein de choses, mais c’est quand même les auteures qui en parleront le mieux. Voici le lien vers leur présentation : ici et ici. Concrètement, c’est un ouvrage qui présente différentes modalités d’enseignement flexible. Il va au-delà de la présentation des assises ou de l’environnement flexibles mais montre bien en quoi c’est une démarche englobante (élèves, enseignant, environnement, organisation spatio-temporelle…) et adaptable même dans l’ASH (d’ailleurs j’ai beaucoup apprécié les rubriques, le coin de l’ULIS, c’est rare dans les ouvrages et cela mérite d’être signalé).

 

  • Ce que j’ai pensé de cet ouvrage 

Quand j’ai appris qu’elles co-écrivaient un livre, je me suis précipitée pour l’acheter. Et je l’ai dévoré.

Ce livre, c’est comme certains films, il ne faut pas le lire avant de se coucher car ça empêche de dormir. Non, je vous rassure, il n’y a ni zombie, ni orques mal-léchés, c’est juste un livre qui entraîne des réflexions pédagogiques intenses. Et lorsqu’on est passionné, ça fait des ravages.

Dans ma lecture, j’ai dû faire des pauses pour réfléchir (ça allait trop vite dans mon cerveau, petite métacognition au passage ;-), ça aide pour apprendre !!). Beaucoup de paragraphes amènent à se poser des questions sur son fonctionnement de classe et à interroger ses pratiques. Et du coup, on est un peu submergé par la réflexion !

Car c’est la grande qualité de ce livre : il ne propose pas une démarche toute faite, à appliquer et tester dans sa classe. Mais il nous amène à réfléchir à nos pratiques et à trouver dans notre enseignement, en quoi l’enseignement en classe flexible peut nous aider. C’est un des premiers livres de pédagogie que j’ai lus qui offre une approche différenciée (pour l’enseignant) !! L’enseignement flexible peut s’adapter à différentes approches.

Et la démarche proposée, c’est-à-dire, réfléchir à nos pratiques pour modifier son organisation, son aménagement, ses outils me paraît la plus efficace.

  • Concrètement, où j’en suis dans ma démarche « flexible »

Comme pour l’alimentation, où je suis flexitarienne… je crois que pour l’instant je suis flexiflexible ! Ou alors carrément normande, « moit-moit » (à prononcer mouette-mouette pour faire couleur locale).

Dans certaines disciplines, je fonctionne déjà en classe flexible (en mathématiques notamment). Dans d’autres, c’est encore plus balbutiant, notamment en sciences où je ne maîtrise pas encore bien les compétences à travailler et n’ai pas encore vraiment ciblé les besoins des élèves.

  • Et pour la rentrée ?

Notre SEGPA est en grand chantier donc pour l’instant beaucoup de mystères ! Mais on a un projet de fonctionner en triple-niveau (6ème-5ème-4ème) en français et en mathématiques en co-intervention (2 PE) pour fonctionner en ateliers et en groupes de besoin !

Une chose est sûre c’est que je profite de ces quelques jours un peu creux niveau accueil des élèves pour repenser un peu l’aménagement de la classe. Je voulais me séparer de 2 énormes armoires qui encombraient l’espace. J’ai demandé un petit coup de main aux élèves et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire c’était vidé et déplacé ! Efficaces les loulous, donc ça y est on respire mieux. J’ai pu réorganiser mes centres de géographie et de mathématiques. Des assises flexibles sont commandées (tabourets mogoo), on dirait bien que je suis flexiblement lancée !

Bref, je ne suis pas déçue de cet achat, je compte y revenir souvent pour prendre le temps du recul et de la réflexion, c’est vraiment un bel outil pour cela.

Je félicite vraiment les auteures pour la qualité de leur travail et leur partage. Bravo et merci !

Publié par

Enseignante en SEGPA depuis quelques années, je partage ici le fruit de mon travail et de mes réflexions pédagogiques.

2 commentaires sur « Enseigner en classe flexible – Anne Larcher, Evie Laversanne, Adeline Michel, Aurélia Onyszko Leclaire, Séverine Walker »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s