Les PPI – mythe ou réalité ?

Lorsque je suis arrivée en SEGPA, ma directrice de l’époque (à qui je dois tellement :-)) m’a un jour montré de magnifiques dossiers dénommés PIF (Projet individuel de formation) qui contenaient des bulletins scolaires, des bilans psy, des décisions d’orientation…) dans lequel nous devions rédiger un volet pédagogique le PPI. Elle m’a montré plusieurs exemples qu’elle avait rédigés et à mon tour de construire de beaux PPI.

L’année suivante ma collègue P.E. (là encore une super chouette collègue) préparait le CAPPEI. Non seulement, elle m’a partagé de nombreuses idées et réflexions pédagogiques mais aussi le modèle ultime du PPI parfait qu’on lui demandait à l’ESPE. Voulant à tout prix que toutes les chances soient mises de son côté pour le CAPPEI (c’était inutile, elle était de toute façon super balaise !!) j’ai rédigé des PPI sur le modèle qu’elle utilisait. J’ai été inspecté cette année-là, fière, j’avais sorti mes beaux PPI…. aucun commentaire à ce sujet…

Lors de ma troisième année en SEGPA, ce fut à mon tour de préparer le CAPPEI et j’ai ressenti exactement ce que ma collègue avait vécu l’année précédente : le PPI était le Saint-Graal de l’enseignement spécialisé ! Alors, j’ai poussé le vice, j’ai construit une nouvelle trame en essayant de l’actualiser à chaque trimestre. J’avais 3 pages par élève. Une formatrice de l’ESPE qui était enseignante de SEGPA depuis plusieurs années a eu la gentillesse de les consulter et de m’en apporter une analyse fine. J’ai donc repris l’ensemble de mes PPI pour les retravailler… J’ai souhaité que ces documents soient consultables et modifiables par tous, de ce fait je les ai mis en forme via un google document.

ppi

Bilan : après cinq mois et environ 6 heures passées pour chaque PPI (de la création à la mise à jour, en passant par la reformulation), personne n’avait ouvert ces documents. Finalement, seule ma formatrice avait lu un de mes PPI (alors qu’elle n’avait absolument pas les élèves !).  Le reste c’était uniquement une contrainte que je m’imposais et qui me donnait un semblant de légitimité. Passation du CAPPEI : nada, pas un mot sur les PPI… Et je suis une petite joueuse, certains de mes camarades de formation avaient des PPI d’une dizaine de pages…

Un peu rebutée par tout ce temps passé pour bien peu, je suis en pleine réflexion pour savoir quel avenir je donne à mes beaux PPI.

Premier réflexe : une petite recherche sur eduscol pour savoir ce qui est exigé dans les textes officiels…. Ô SURPRISE : point de mention du PPI !! On m’aurait donc menti, c’était une blague ??? nouvelle recherche sur Légifrance : nothing ! dans la circulaire de l’organisation des SEGPA : non plus…

Les seules références « officielles » trouvées l’ont été sur des sites de circonscription A.S.H dans lesquelles on nous explique (sans aucune référence aux textes) que le PPI serait le volet pédagogique du PPS (parcours personnalisé de scolarisation)…. ce qui veut dire qu’il ne concernerait que les élèves notifiés MDPH … soient 30% de nos élèves….

Donc pour les élèves notifiés MDPH, on rédige des GEVA-SCO et des PPI (assez redondants d’ailleurs) et puis pour les autres …. désolé mais on n’a plus le temps !

Finalement, peut-être ai-je loupé une circulaire… peut-être qu’ils sont obligatoires pour tous les élèves de SEGPA… mais je ne souhaite plus perdre un temps monstrueux à rédiger des tableaux que personne ne lira sauf moi et qui ne serviront absolument pas à mes élèves.

Je préfère tellement passer du temps à discuter avec les élèves, à organiser des projets, à passer un petit coup de téléphone aux familles pour leur dire « C’est chouette, X. fait vraiment des progrès, est-ce que vous avez des pistes pour son stage ? » Cela me semble plus humain et davantage porteur de sens.

Je ne dis pas que les PPI sont inutiles, ils permettent de prendre le temps de réfléchir aux besoins réels des élèves. Dans ma pratique personnelle, je les trouve redondants avec les livrets de compétences, les bulletins trimestriels, les livrets de réussite mais aussi aux plans de travail personnalisés que j’utilise.

Mes choix pour cette nouvelle année :

  • Faire un entretien avec chaque élève de la classe dont je suis professeur référent une fois par trimestre  pour faire le point avec eux sur leur bien-être au collège, leurs apprentissages et leurs réflexions sur l’orientation … Finalement, n’est-ce pas en écoutant nos élèves qu’on apprend à mieux les connaître ?
  • Au moins une rencontre avec chaque parent ou responsable et des entretiens téléphoniques réguliers.
  • Un fichier par élève sur une dropbox partagée (merci Julie pour la belle idée !!) avec les diagnostiques et les prises en charge, les bilans trimestriels, le suivi des stages, les compte-rendus des entretiens avec les différents partenaires. Informations qui me paraissent amplement suffisantes en cas de remplacement par exemple. Je souhaite compléter ce fichier « en live » pour éviter d’avoir mes prises de notes éparpillées dans les quatre coins d’un carnet.fiche_suivi

En conclusion, il me parait donc fondamental que les outils que l’on utilise soient adaptés à nos pratiques et non calqués à des pseudos-modèles qui ne correspondent ni à notre contexte d’enseignement, ni à nos élèves. Car même la gestion administrative, il faut la faire avec le sourire !

J’ai hâte de savoir comment vous utilisez les PPI et si vous détenez le texte officiel qui les régit !

Publié par

Enseignante en SEGPA depuis quelques années, je partage ici le fruit de mon travail et de mes réflexions pédagogiques.

11 commentaires sur « Les PPI – mythe ou réalité ? »

  1. Bonjour, aurais-tu la version modifiable du PPI que tu as utilisé? Je suis en ULIS collège et la trame est très intéressante par rapport à celui que j’utilise. Merci Beaucoup

    J'aime

  2. Formation « premier pas en ASH » et on nous a parlé de ses fameux PPI, dont je ne trouve aucune trace dans mon collège. j’étais en pleine réflexion sur leur pertinence compte tenu des nombreux documents qu’il existe pour chaque élève et que personne ne consulte. Et ta seconde idée de document a fait résonnance, c’est un tel outil dont j’avais besoin entre autre. Je fais construire ma petite grille d’observation et me servir de cette de renseignement en tant PP ou prof référent 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour merci infiniment pour toutes les réflexions partagées, je voulais savoir si’l était possible de prendre connaissance de vos PPI à l’échelle d’une classe afin de serendre compte des différents observables que vous prenez en compte

    Merci de l’attention que vous porterez à ce message

    Bien à vous

    Aimé par 1 personne

    1. Que de retard dans ma réponse ! J’en suis bien désolée ! Je priorise toujours mes classes et elles me demandent beaucoup de temps et d’énergie cette année !! 😉 Difficile pour moi de te partager mes PPI à cette époque de l’année qui sont remplis d’informations confidentielles ! Néanmoins, tu trouveras dans cet article https://segpachouette.wordpress.com/2019/08/10/cahier-de-lenseignant-2019-2020/ un petit aperçu des PPI « pré-remplis » que j’ai choisis d’utiliser cette année ! En te souhaitant un très bel après-midi !

      J'aime

  4. Bonjour,
    PPI, PIF, synthèse, autant de documents, qui somme toute, ne servent qu’au moment où on le fait.
    Mais pour moi, ils ont une utilité forte: celle de prendre le temps, à un moment donné de s’arrêter sur l’élève, de réfléchir avec lui, de faire le point… et surtout, de pouvoir permettre la passation d’informations d’une année sur l’autre aux collègues qui auront les élèves.
    Penser la Segpa dans la globalité des 4 années, et non pas d’une seule.
    Prendre le temps de rédiger un document tel que celui-ci, nous engage dans la transversalité. C’est pourquoi, je pense qu’il est nécessaire… maintenant, reste à savoir ce qu’on y met dedans… et parfois, c’est là où le bas blesse! 😉
    bonne journée!

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour, il n’y a pas de texte officiel pour les PPI, il y a des auteurs de référence comme Valéry Barry ou Mr Egron (qui a fait une grille) mais sinon chacun fait le sien 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s